Sécurité du e-commerce B2B : risques, mesures et solutions

Les cybercriminels disposent de plusieurs façons d’exploiter les vulnérabilités du SI pour accéder aux données de l’entreprise. Les vecteurs d’attaque peuvent inclure tout, depuis les virus, les logiciels malveillants, les pièces jointes, les sites Web et les actes d’ingénierie sociale. Cependant, une cybermenace se distingue des autres comme la plus sophistiquée et la plus désastreuse : le rançongiciel. Les attaques par Ransomware constituent une menace constante pour les entreprises B2B, en particulier avec la montée en puissance du e-commerce B2B. Heureusement, avec les bons outils et la bonne stratégie, il est possible de se protéger de ces menaces.

Qu’est-ce que la sécurité du e-commerce B2B ?

La sécurité dans le e-commerce B2B fait référence aux mesures et protocoles mis en place pour protéger les transactions en ligne et les informations sensibles des clients, tels que les détails de la carte de crédit ou les identifiants de connexion. Cela implique de protéger l’intégrité, la confidentialité et la disponibilité des données, ainsi que d’empêcher l’accès non autorisé, la fraude et les cybermenaces.

Les mesures de sécurité du e-commerce B2B comprennent la mise en œuvre de passerelles de paiement sécurisées, de technologies de cryptage, de pare-feu et de processus d’authentification robustes pour garantir que les données des clients et les transactions financières sont traitées en toute sécurité. En priorisant la sécurité du e-commerce, les entreprises peuvent établir une relation de confiance avec leurs clients et protéger leurs informations sensibles contre les menaces potentielles.

Pourquoi le Ransomware est-il un problème dans le e-commerce B2B ?

De nombreuses entreprises B2B sont entrées depuis peu dans l’arène du e-commerce et ont été contraintes d’adopter de nouvelles méthodes de vente et de nouvelles façons de répondre aux attentes des clients. Des acteurs malveillants tirent avantage de ce manque de maturité pour accéder aux données et aux processus essentiels de ces acteurs du B2B. De l’exploitation des vulnérabilités non corrigées à l’ingénierie sociale, aux attaques DDOS, aux logiciels malveillants et aux virus, il existe de nombreuses façons de compromettre les systèmes d’entreprise. Les ransomwares privent les entreprises B2B des données et des systèmes dont elles ont besoin pour exécuter des fonctions critiques. À mesure que la fraude et les attaques se développent, l’impact financier des rançongiciels augmente.

Quelles entreprises e-commerce B2B sont à risque ?

À l’origine, les cyberattaques visaient des systèmes informatiques uniques ou des utilisateurs individuels. Au fil du temps, les cybercriminels ont réalisé qu’il y avait plus de potentiel à cibler les entreprises. Aujourd’hui, les attaquants ciblent les industries et les groupes qui, selon eux, leur apporteront un plus grand pouvoir de négociation et des chances plus élevées de payer des rançons importantes. Les organisations ciblées sont notamment les entreprises dans les pays occidentaux, les grandes entreprises ou encore les petites et moyennes entreprises.

Menaces de sécurité pour le e-commerce

Il existe des moyens pratiquement illimités d’exposer, de modifier, de désactiver ou d’impacter un SI. Pour les vendeurs en ligne en particulier, tout, pas seulement les systèmes informatiques physiques, mais aussi les logiciels, les réseaux et l’infrastructure, sont exposés aux failles de sécurité. Ces entreprises ont besoin de disponibilité et préfèrent payer la rançon plutôt que d’être paralysées. Une seule panne peut créer des interruptions et des pénuries de la chaîne d’approvisionnement, une perturbation des services essentiels et des répercussions pour le consommateur.

Pour ceux qui travaillent sur le segment B2B, il n’est pas possible de négliger les aspects de sécurité du e-commerce, aussi mineurs soient-ils. Contrairement aux vendeurs B2C, les vendeurs B2B traitent des produits plus complexes, une clientèle plus diversifiée et gèrent des volumes de commandes plus importants. Les valeurs élevées des commandes et la fidélité des clients attirent également l’attention des cybercriminels.

Positionner la cybersécurité au centre de son projet e-commerce B2B est donc un prérequis pour tisser avec ses clients une relation de confiance. Par ailleurs, c’est également une nécessité pour ne pas voir son organisation impactée et bloquée par des cyberattaquants.

Par Laurent Desprez chez ORO.inc

 

 

En relation avec cet article

delaware

Derniers articles

Ça pourrait vous interesser