Le Score CFE Intégré de nLighten : une avancée majeure pour la durabilité énergétique

nLighten une amélioration de la mesure Carbon Free Energy (CFE) déjà existante. Ce nouvel indicateur mesure le pourcentage d’énergie décarbonée fournie et consommée sur une base horaire, afin de faciliter l’intégration de la récupération de chaleur dans les rapports énergétiques. Avec cette méthode innovante, nLighten est en passe d’établir de nouvelles normes concernant les rapports de durabilité de l’industrie des centres de données.

nLighten a développé cette étude en collaboration avec la Fondation Eni Enrico Mattei (FEEM) de Milan (Italie), qui est un centre de recherche international de premier plan sur l’étude des questions énergétiques et environnementales. « Le Score CFE Intégré », pièce maîtresse de l’étude, souligne l’engagement de nLighten à promouvoir un concept d’énergie décarbonée 24h/7j en adoptant une perspective holistique qui inclut le couplage des secteurs. L’énergie décarbonée 24h/7j signifie que chaque kilowatt-heure d’électricité consommé provient d’une électricité sans carbone en tout lieu et à tout moment. Cet objectif est recommandé pour parvenir à un niveau zéro émission.

Contrairement aux indicateurs CFE conventionnels qui se concentrent uniquement sur la consommation d’électricité, l’approche de nLighten étend l’analyse en incluant à la fois l’électricité décarbonée et la chaleur produite par les centres de données nLighten. Elle intègre ensuite la récupération de la chaleur perdue dans les mesures de durabilité, qui s’étendent au-delà du périmètre du centre de données, pour englober les bâtiments ou les systèmes couplés. Avec cette initiative, nLighten offre une mesure plus claire de son impact sur l’environnement et affiche sa contribution aux efforts de décarbonation.

Les principales métriques innovantes introduites dans l’étude sont:

  • Le score intégré d’énergie décarbonée (ICFEn), qui combine les scores d’électricité et de chaleur exempts de carbone, pour donner un pourcentage global d’énergie décarbonée. Cette mesure peut être effectuée pour le seul centre de données ou pour un système de multiples utilisateurs d’énergie, de sorte que l’effet communautaire des centres de données couplés par secteur apparaît clairement. Cette mesure peut être réalisée soit pour un centre de données spécifique, soit pour un groupe d’utilisateurs d’énergie diversifié. Ainsi, l’impact collectif des centres de données interconnectés par secteur peut être clairement mis en évidence.
  • La mesure intégrée des émissions évitées permet de quantifier les réductions d’émissions réalisées grâce à l’intégration sectorielle du centre de données. Cela inclut la réutilisation de la chaleur, la production d’énergie renouvelable et la contribution à la stabilisation du réseau électrique.

L’étude met en lumière le cas d’Eschborn, située près de Francfort en Allemagne, où nLighten a créé un partenariat avec des acteurs locaux grâce à sa technologie avant-gardiste de réutilisation de la chaleur. Le système de refroidissement innovant d’nLighten absorbe la chaleur produite par les serveurs et la transforme en chaleur adaptée pour le réseau de chauffage urbain. Ce processus non seulement optimise l’utilisation de l’énergie, mais contribue également à l’efficacité énergétique des villes. Associé au réseau d’nLighten, ce centre de données va alimenter en chaleur bas carbone la piscine municipale couverte d’Eschborn et un bâtiment de bureaux voisin. En reliant ses centres de données à des systèmes de chauffage locaux, nLighten contribue de façon notable à la diminution des émissions carbone des communautés avoisinantes, en leur fournissant une source de chaleur fiable et éco-responsable.

« Chez nLighten nous sommes résolument engagés à faire progresser la durabilité au cœur de l’industrie des centres de données », déclare Chad McCarthy, le CTO de l’entreprise. « Le Score CFE Intégré reflète l’ensemble des aspects de notre approche de couplage sectoriel : cela inclut la réutilisation de la chaleur, la stabilisation du réseau, la production d’énergie locale et les contrats d’achat d’énergie. En incorporant ces facteurs au Score CFE, nous établissons un indicateur permettant d’évaluer les progrès réalisés en termes d’efficacité et de réduction des émissions carbones au sein de nos datacentres, au sein de l’infrastructure collective. »

« La transition énergétique exige une plus grande transparence des achats d’énergie et un niveau plus élevé de responsabilité pour toute revendication environnementale », ajoute Prof. Alessandro Lanza, Executive Director de la FEEM. « Depuis plus de trente ans, la FEEM travaille sur la durabilité et soutient le développement de mesures précises de la performance. C’est pourquoi nous sommes heureux de proposer une nouvelle méthodologie de calcul de l’empreinte carbone de la consommation d’énergie des centres de données : la demande énergétique des TIC étant appelée à croître de manière significative, il est important que le secteur adopte des règles strictes en matière d’émissions de carbone. »

https://www.nlighten.eu/en/nlightens-carbon-free-energy-commitment/

En relation avec cet article

delaware

Derniers articles

Ça pourrait vous interesser