Optimiser ses processus de gestion métier : un incontournable en 2023

L’environnement concurrentiel exacerbé dans lequel évolue l’ensemble des acteurs économiques les amène à repenser leur manière de gérer au quotidien leurs processus opérationnels et métiers. C’est dans ce contexte que le numérique est aujourd’hui incontournable pour offrir toujours plus de fluidité et de gain de performance aux utilisateurs. En effet, la digitalisation des entreprises n’est aujourd’hui plus un concept ou un projet à étudier, mais bel et bien un incontournable pour continuer d’exister. Toutefois, digitaliser ses activités est un projet qui peut être titanesque et il est nécessaire de bien prioriser ses actions. En effet, certaines doivent être menées rapidement pour ne pas impacter la productivité de l’entreprise et lui permettre de mener rapidement les opérations essentielles à son bon fonctionnement.

La place centrale des solutions ERP

Comme nous l’avons vu, certains éléments constitutifs du Système d’Information sont stratégiques. C’est précisément le cas des plateformes de gestion également appelées ERP ou PGI qui ont pour but de fédérer en un point central toutes les fonctionnalités structurantes pour gérer différentes opérations. Parmi ces dernières, citons par exemple les sujets liés à la finance, à la relation client, aux Ressources humaines, à la Supply Chain, aux achats ou encore au commerce. En ce sens, déployer un ERP permet de bâtir une réelle colonne vertébrale pour son SI. Il ne faut donc pas se tromper sur le choix de la plateforme qui sera un investissement de long terme et qui nécessitera d’évoluer en continu.

Quels critères prendre en compte dans le choix de sa solution ?

Comme nous l’avons vu, choisir un ERP est nécessaire. Mais dans les faits, comment le sélectionner et quels éléments privilégier ? Si choisir une solution avec de nombreuses fonctionnalités et une ergonomie de qualité semble frappé de bon sens, il ne faut en aucun cas s’arrêter à ces seuls critères. Dès lors, une approche simplement générique est tout simplement vouée à l’échec. En effet, l’ERP doit pouvoir intégrer l’ensemble des spécificités métier de ses utilisateurs. Il devra notamment prendre en compte de nombreux points complémentaires (intégration d’une réglementation métier, paramétrages sectoriels, etc.).

Cela est fondamental pour de nombreux secteurs  comme par exemple l’agroalimentaire, les céréales, etc. Bien sûr, au-delà de la technologie, il faudra également prévoir une phase de paramétrage et d’intégration qui sera aussi importante que le choix de la technologie utilisée.

À travers ces éléments, il est alors possible de s’appuyer sur un système d’information performant et adapté à son métier. Attention donc à ne pas se tromper dans le choix de sa plateforme de gestion.

 

Emmanuel Marcq chez WeSoft

En relation avec cet article

delaware

Derniers articles

Ça pourrait vous interesser